Notre Histoire

Laurence Miailhes

Ayant travaillé dans plusieurs ateliers toulousains, depuis 1990, diplômée d’un C.A.P. de bijouterie et de joaillerie, elle se passionne pour le dessin et la création. Laurence s’est naturellement intégrée à notre famille, nous apportant son savoir-faire et ses techniques de fabrication. Ses conseils vous guideront pour l’achat ou la création d’un bijou.

Richard Miailhes

Il travaille avec son père depuis 1988, obtenant plusieurs diplômes, (C.A.P. de bijouterie, joaillerie, bijouterie fantaisie et polissage), il maîtrise parfaitement l’exercice de ce métier. Il a participé à divers concours professionnels, tels que les Finales Nationales des Olympiades des Métiers d’Art à Lyon et à Saumur, ou le Concours du Meilleur Apprenti de France.

Passionné par les nouvelles technologies, il est toujours a la recherche d’innovations. ( Soudure laser, impression 3D, conception par ordinateur … )

Il est aujourd’hui Maître Artisan en métier d’Art, responsable, depuis l’an 2000 avec Laurence, de la boutique de Croix-Daurade.

Eric Miailhes

Apprenti chez ses parents, il obtient le C.A.P. de Bijouterie, puis de Joaillerie ; Il suit une formation de sertisseur en joaillerie à Paris. Passionné par les pierres précieuses, il profite des années passées à Paris pour suivre les cours de l’institut National de Gemmologie, dont il est diplômé, et titulaire du brevet professionnel d’Etat de Gemmologie. Il travaille dans plusieurs ateliers parisiens et termine son séjour dans celui d’un grand joaillier de la place Vendôme. Attiré par sa région natale, il revient à Toulouse pour nous faire partager ses créations originales et uniques.

Il est aujourd’hui installé depuis plusieurs années, 69 boulevard Carnot, à 50 mètres du Théâtre de la Cité et de la fnac.

Tout commence en 1904, lorsque Jean Miailhes entre en apprentissage dans un atelier toulousain.
Dans la région, ce nom est connu depuis trois générations, pour l’artisanat concernant le travail des métaux précieux et le négoce des pierres précieuses.
Quatorze personnes ont passé leur vie au service du bijou. Trois sont actuellement en activité.

Jean Miailhes devant sa boutique, rue Cantegril à Toulouse.

Graziella Miailhes

Formée dans la haute couture, elle s’est naturellement intégrée aux secrets des bijoux. Passionnée d’art, elle sculpte la terre depuis plusieurs années, s’inspirant surtout de la douceur des courbes féminines. C’est en l’an 2000 qu’elle cesse son activité professionnelle pour se consacrer à ses passions.

Jean-Pierre Miailhes

D’abord apprenti chez son père, il travaille ensuite dans plusieurs ateliers pour se perfectionner. Elève à l’école des Beaux-Arts de Toulouse dans la classe de Monsieur Fonquernie (le restaurateur du maître autel de la Basilique Saint-Sernin, il apprend l’équilibre des formes et des volumes. Il obtient trois médailles aux expositions de la rénovation des métiers. En fin d’apprentissage, il accède au prix de meilleur apprenti de France. Il devient par la suite, Maître artisan joaillier. Professeur au centre de formation d’apprentis de la bijouterie à Muret (31), il se consacre à cette tâche pendant plusieurs années. Il prend sa retraite en 1998.